Solutions individuelles

Les solutions et les énergies renouvelables

 

 

La peur enveloppe nos corps dans les vêtements, l'amour nous permet de rester nus. La peur s'accroche et se cramponne à tout ce que nous avons, l'amour donne tout ce que nous avons. La peur retient, l'amour chérit. La peur empoigne, l'amour lâche prise. La peur laisse de la rancoeur, l'amour soulage. La peur attaque, l'amour répare. ( Neale Donald Walsh, Conversations avec Dieu, vol. 1 ).

 

Après avoir avoir abandonné cette idée absurde que "seul(e) , je ne peux rien faire", chacun de nous peut commencer à faire quelque chose. La première chose à faire et qui concerne l'environnement dans sa totalité, c'est de développer une meilleure compréhension de notre écosystème, de comprendre comment il fonctionne, en quoi sa présence est primordiale pour l'homme, et la position de l'homme face à son environnement.

L'homme entretient un rapport inutilement destructeur avec son environnement depuis des siècles. Par exemple, les paléontologues et les paléanthropologues sont majoritairement d'accord sur l'idée que l'homme, il y a environ quarante mille ans, a décimé un certain nombre d'espèces animales, parmi lesquelles le tigre à dents de sabre ou le kangourou géant. Certains croient également que l'absence d'arbres sur l'île de Pâques ( sur laquelle se trouvent les fameuses statues ) vient d'une déforestation massive effectuée par les îliens, lesquels seraient morts ensuite d'avoir épuisé les ressources forestières de leur habitat. Il existe bien d'autres exemples illustrant cette idée que l'homme croit pouvoir disposer de la nature selon sa volonté.

Face à cette mentalité, une seule solution: changer soi-même de mentalité et sensibiliser notre entourage, les personnes que nous fréquentons, et surtout, surtout nos enfants à l'importance primordiale et extrêmement urgente ( s'il n'est pas déjà trop tard ) de préserver la planète pour préserver l'homme ( car la planète, elle, survivra: elle a connu des glaciations et des pluies de météorites. Mais l'homme... ). Il est trop facile de dire: "ce sont aux gouvernements et aux entreprises de changer les choses, de produire écologique." Mais les gouvernements et les entreprises ne changeront pas, car ils ont leur place au soleil, et ils veulent la garder. C'est à nous de les faire changer, en changeant notre manière de voir le monde et de consommer. Le véritable pouvoir de changer est entre les mains de la population. C'est le peuple qui a toujours bouleversé l'Histoire

Nous avons perdu notre capacité d'aimer, d'être sensible à la nature, au chant des oiseaux, au silence. Nous nous enfermons chez nous devant notre téléviseur, ou à ressasser nos idées noires, à parler, parler pour oublier nos soucis. Nous nous sommes coupés de la nature ( qui est pourtant notre environnement naturel ), et nous croyons pouvoir l'utiliser à notre guise sans avoir un prix à payer. Il est temps de renouer avec elle, de l'explorer, de l'observer, de comprendre ses mécanismes. Il ne s'agit pas de se faire volcanologue, biologiste ou océanologue. Il s'agit d'être sensible à l'oiseau, à la plante, à l'insecte qui partage notre environnement et qui, comme nous, en a besoin pour survivre. Il s'agit surtout de comprendre que la nature et nous ne faisons qu'un, que nous sommes un maillon de la nature, et pas ses dominateurs; de comprendre que tout est lié, y compris l'homme à la nature: la mer se réchauffe, le zooplancton disparaît, et avec lui les poissons qui s'en nourrissent, les oiseaux qui se nourrissent des poissons, les oiseaux qui mangent les poissons, et certains mammifères qui se nourissent des oiseaux...

Il s'agit surtout d'aimer la vie, et pour cela il nous faut cesser d'éviter nos problèmes dans la télévision, le sommeil ou des livres qui ne nous apprennent rien. Il s'agit d'affronter nos problèmes, de les regarder en face et de trouver une solution. Il s'agit d'apprendre à aimer, je veux dire à aimer sans retour, sans faire de l'amour un commerce, un troc. Il s'agit d'écouter, c'est-à-dire de comprendre le rôle et le message de chacun: de s'écouter soi-même, d'écouter l'autre, qu'il s'agisse de nos enfants, de Dieu ou d'un brin d'herbe. Ecouter pour comprendre, comprendre pour aimer.

                                                      ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les gestes écologiques: Il existe des dizaines de gestes adaptées à chaque situation, et qui sont pour la plupart des gens les moyens les plus efficaces pour lutter contre la pollution et les entreprises polluantes. Ce sont des solutions indirectes, qui viennent spontanément à l'esprit de celui qui aime la nature, qui aime la vie. Celui qui aime la nature et la vie n'a pas besoin de lire les solutions qui suivent, il les connaît déjà. Les solutions proposées ci-après sont tirées pour un grand nombre de l'ouvrage d'Anne Jankélevitch et Philippe Bourseiller, intitulé « 50 gestes pour la Terre » et publié aux Editions de La Martinière. La plupart des autres sont proposées par la fondation Nicolas Hulot.

 

FACE AUX DECHETS

 

  • Éviter d'utiliser des produits qui ne peuvent être utilisés qu'une fois ( serviettes et mouchoirs en papier, rasoirs... ).

  • Trier ses déchets: cela se fait dans de nombreuses communes. Si votre commune ne propose pas de tri sélectif individuel, il existe peut-être des bennes collectives qui récupèrent le verre ou le papier.

  • Réduire la quantité de nos emballages: certains emballages sont recyclables, d'autres compostables. La quantité de déchets jetés par les français est équivalente en volume au mont Blanc! En outre, préférons les produits qui n'abusent pas des emballages. De même, préférons les sacs en tissu aux sacs plastique.

  • Les piles peuvent être collectées. Divers magasins, des supermarchés permettent de collecter les piles usagées.

  • Le recyclage est en plein essor aujourd'hui, même si la quantité de produits recyclables est encore faible. Raison de plus pour recycler ce qui peut l'être! En recyclant, une famille de 4 personnes évite chaque année de libérer 115 kgs de Co2 dans l'atmosphère ( soit 717km de voiture ou 688 kw/h ). Il faut en outre 20 fois moins d'arbres, 100 fois moins d'eau et 3 fois moins d'énergie pour fabriquer la même quantité de papier recyclé que de papier blanc.

     
  • Divers magasins proposent de recycler divers appareils, des cartouches d'encre aux téléviseurs, en passant par les ampoules et les vélos. Il suffit de consulter les Pages Jaunes.

  • Les médicaments sont récupérés par les pharmacies, puis redistribuées aux ONG afin de soigner les malades du Tiers-Monde.

  • Achetons de faux sapins de Noël plutôt que des vrais, et si nous voulons à tout prix acheter des vrais, évitons ceux qui ont poussé naturellement dans les forêts ( certes, les faux sapins sont faits à base de pétrole, mais cela me paraît tout de même plus durable ).

  • Des organisations et des associations récupèrent les vêtements, les meubles, les jouets dont nous n'avons plus besoin, afin de les redistribuer à des familles qui n'ont pas les moyens de s'en procurer, ou pour aider des gens dans le besoin. Les Emmaüs, les Restos du Coeur, la Croix Rouge, le Secours Catholique, de nombreuses ONG favorisent et encouragent ces mouvements.

  • Evitons le gaspillage de nourriture: chacun de nous jette plus de 50 kilos de nourriture comestible par an. Si, à ces 3,5 millions de tonnes de nourriture comestible que l'ensemble des français jette chaque année, l'on ajoute les millions de tonnes jetées par les restaurants et les grandes surfaces, il y aurait de quoi nourrir le milliard d'êtres humains qui ne mangent pas à leur faim dans le monde. N'achetons donc que ce qui est nécessaire, évitons d'acheter notre alimentation en quantité hasardeuse. 

 

SAUVER LES ESPECES:

 

  • Le bois des forêts tropicales sert à divers emplois: fabriquer des meubles, des journaux... dans tous les cas, il est préférable d'acheter des produits issus du recyclage ou des forêts protégées ( cf le FSC: www.fsc-france.org/ ).

  • Pour éviter de voir notre boîte aux lettres engorgée par les publicités, de simples mots peuvent faire du bien à la planète: stop à la pub.

  • Évitons à tout prix de faire la bêtise énorme d'acheter un animal exotique. En dehors du fait que son commerce est interdit, les animaux exotiques sont menacés d'extinction dans de nombreuses régions du globe. De même, il faut éviter d'acheter des produits fabriqués partiellement avec des ivoires d'éléphants. Malgré l'interdiction d'importer en Europe de tels produits, un commerce illégal persiste.

  • Plantez des arbres. Dans votre jardin, ou dans la nature. Apprenez à entretenir un arbre au moins durant les premières semaines de sa vie, puis plantez le dans votre jardin, ou plantez-en plusieurs dans la nature, en un lieu recommandé pour sa croissance.

 

RESPECTER LA NATURE:

 

  • L'une des causes de la déforestation est de remplacer la forêt par de vastes plaines où des vaches destinées à la fabrication de hamburgers doivent paître. Cessez donc de consommer des hamburgers fabriqués par les grandes chaînes de fast-food.

  • Evitons de jeter les déchets par terre, dans la nature, sur la voie publique. Monsieur Poubelle n'a pas inventé son récupérateur de déchets pour rien! Un mouchoir en papier met 3 mois pour se dégrader, un chewing-gum, 5 ans, une boîte conserve met 10 ans, un sac plastique met jusqu'à 400 ans, et des vêtements mettent entre un siècle et cinq siècles pour se dégrader.

     

    Vous pouvez aussi aller dans la nature, seul(e) ou avec vos enfants, ramasser les déchets qui s'y trouvent. Votre exemple fera peut-être des émules!

  • Arrêtons de fumer! Non seulement ce n'est pas bon pour notre santé, mais la fabrication des cigarettes nécessite de couper l'équivalent de 5 millions d'hectares de forêt chaque année.

  • Evitons de trop prendre à la nature: Nous cueillons trop facilement des fleurs, des plantes, sans savoir si elles sont rares, donc à préserver... Nous allons au pied d'un noyer et nous ramassons toutes les noix qu'il a produites, sans penser à tous les animaux qui basent leur survie sur ces fruits...

  • Une autre solution pour respecter la nature est de jardiner biologique. De plus en plus de magasins proposent des semences biologiques. En outre, évitez autant que possible les insecticides ( qui, d'ailleurs, n'ont jamais démontré leur efficacité et n'ont fait que renforcer l'immunité des insectes contre ces produits chimiques ), les herbicides, les pesticides ( la France est le premier consommateur mondial de pesticides ) et tout ce qui n'est pas naturel. En effet, ces produits chimiques descendent jusque dans la nappe phréatique, empoisonnant ainsi le sol et l'eau que nous buvons ensuite.

  • Pratiquer l'agriculture sauvage ( ou naturelle ) imaginée par Manasobu Fukuoka et dont la technique est exposée dans son livre "La révolution d'un seul brin de paille". M. Fukuoka propose une méthode agricole du "non-agir", c'est-à-dire une méthode qui soit au près de la nature et qui la laisse travailler elle-même les légumes. Pas de labourage, de sarclage, de désherbage, d'engrais chimique, de pesticides. Juste de la paille, du trèfle blanc et un profond respect de la nature. Deux sites y sont consacrés: le site de Bernard Magni et un site qui reprend des extraits du livre de M. Fukuoka.

  • Protégeons le corail. 20% des coraux du monde ont été détruits à cause de la pollution ( en particulier à cause du réchauffement climatique ). Si vous vous rendez à la mer, évitez d'arracher un morceau de corail. C'est un être vivant indispensable à l'écosystème ( comme toutes les espèces, me direz-vous ).

  • Avec la quantité phénoménale de poissons pêchés chaque année, la biodiversité aquatique est en péril. Inutile donc d'ajouter à ce déséquilibre en allant pêcher à la ligne pour le loisir ( même si les poissons sont rejetés ensuite, les hameçons les ont profondément meurtris, et ils deviennent alors incapables, pour la plupart, de chasser, donc de se nourrir. Ils meurent donc de faim ou sont une proie facile pour les autres poissons.

  • Protestons, signons des pétitions pour faire cesser les maltraitances et les massacres sur les végétaux et les animaux ( et sur les êtres humains également, cela va de soi! ): interdisons le massacre des pigeons des villes ( tués par un mécanisme sordide qui fait éclater leurs viscères alors qu'ils sont encore en vie ), le braconnage, les élevages en batterie, la plongée de chats vivants dans l'eau bouillante... Elevons-nous contre toutes les injustices que l'homme fait subir aux êtres vivants, quels qu'ils soient.

  • Les arbres n'aiment pas les tatouages. Evitons les graffitis sur les arbres, car cela peut attirer des parasites qui finissent par tuer les arbres.

  • Evitons autant que possible d'utiliser du bois en provenance des forêts massivement déforestées ( Amazonie, Bornéo... ). Le teck par exemple, très prisé aujourd'hui, est issu de ces forêts, et il convient de le préserver. Evitons également, dans la mesure du possible ( je suis conscient que l'homme a besoin des arbres, mais en couper le moins possible est aussi une nécessité aujourd'hui ), de couper les arbres de nos régions et des forêts faisant l'objet d'un développement durable.

  • N'achetez pas de produit contenant de l'huile de palme: le palmier à huile est responsable de la déforestation massive de l'île de Bornéo, et de l'exil de milliers de personnes qui vivaient dans ces forêts.

 

ECONOMISER L'ENERGIE:

 

  • Certains de nos appareils restent allumés inutilement: télévision ( une télévision en veille consomme 75% de l'énergie qu'elle consomme allumée ), lumière ( les ampoules en tous genres sont responsables de 8% de la pollution mondiale. En outre, il est préférable d'acheter des ampoules à faible consommation électrique ), chaînes-hifi... Par ailleurs, il existe de plus en plus d'appareils à faible consommation électrique. Pour un geste écologique, vos achats doivent tenir compte de ce paramètre. A noter que les ordinateurs portables consomment 40 à 80% d'énergie en moins que les ordinateurs fixes.

  • Le chauffage, au gaz, au fioul ou électrique, contribue à l'effet de serre. Utilisez donc le chauffage le moins possible, et préférez un pull chaud. Equipez-vous éventuellement d'un double-vitrage, et, dans la mesure où cela est possible, de panneaux solaires, malheureusement encore très onéreux.

  • Les éoliennes sont des dispositifs qui utilisent la force du vent pour fabriquer de l'électricité. Il existe de petites éoliennes à poser chez soi. Achetez une éolienne individuelle. Le prix peut être un peu onéreux, mais à long terme, votre achat sera rentable.

 

PRESERVER L'EAU

 

Il y a aujourd'hui une surconsommation d'eau potable. L'eau potable ne représente qu'1% de toute l'eau présente sur la planète, et vient entre autres des glaciers... qui fondent à cause du réchauffement climatique et qui, se mélangeant à l'eau de mer, ne sont plus consommables. Les experts estiment que dans moins de 15 ans l'eau potable deviendra une denrée rare, et plus de 2 milliards de personnes pourraient en manquer. En dehors des recommandations présentées plus haut pour lutter contre le réchauffement climatique, voici des solutions pour préserver autant que possible l'eau de notre planète:

 

  • Des réflexes simples que pourtant beaucoup d'entre nous n'ont toujours pas acquis consiste à fermer le robinet quand l'eau n'est pas utilisée, à remplir l'évier d'eau pour y faire notre vaisselle, au lieu de laisser couler le robinet, ou bien encore à remplir le lave-vaisselle.

  • Pour l'entretien du jardin, l'idéal est d'attendre la pluie. En cas de sécheresse ou de nécessité d'arrosage quotidien, il est vendu des récupérateurs d'eau de pluie.

  • Préférez une douche brève qu'un bain qui, avec ses 200 à 250 litres d'eau, nécessite 3 à 10 fois plus d'eau qu'une douche. Rappelons qu'un européen consomme plus de 250 litres d'eau par jour.

  • Evitez les paquebots de croisière, et préférez un autre moyen de transport: les paquebots de croisière rejettent la plupart de leurs déchets, soit environ 50 tonnes de déchets solides, 7,5 millions de litres de déchets liquides et 10 000 litres d'eaux grises, c'est-à-dire d'eaux savonneuses ou provenant des laves-vaisselle, laves-linge...

  • Fermez le robinet d'eau quand vous vous brossez les dents. Ce sont 18 litres d'eau économisés à chaque fois, soit en une année près de 20 000 litres ( de quoi remplir 70 à 80 baignoires! ).

 

 

MIEUX RESPIRER POUR MIEUX VIVRE

 

Chacun sait que l'air, c'est la vie. Nous pouvons vivre sans manger ni boire pendant quelques jours, mais nous ne pouvons cesser de respirer plus que quelques minutes. La respiration est aussi un moyen d'apaiser l'esprit, comme le soulignent le yoga et les exercices de relaxation. Il est fondamental de préserver la qualité de notre air, d'interrompre la lente asphyxie à laquelle nous sommes exposés. Si de nombreuses solutions ont été déjà proposées ci-avant, d'autres restent à mentionner:

  • La couche d'ozone est une couche de l'atmosphère terrestre riche en oxygène et créée par le rayonnement solaire. La couche d'ozone nous préserve des 5% de rayons ultraviolets ( dangereux pour l'homme, ils provoquent des cancers de la peau, un vieillissement prématuré de la peau... ) que projette le soleil sur la Terre. Mais lorsqu'un trou s'effectue dans la couche d'ozone, celle ci n'est plus en mesure de protéger les êtres vivants. Il est donc essentiel de préserver la couche d'ozone, notamment en cessant d'acheter des bombes aérosols ( les particules qu'elles rejettent dans l'atmosphère se mélangent aux particules présentes dans la couche d'ozone. Ce mélange provoque une réaction chimique qui a pour conséquence une déchirure progressive de la couche d'ozone ), et en produisant moins de gaz à effet de serre.

  • Pour réduire les 16 à 18% de la pollution mondiale formés par les moyens de transports, nous pouvons choisir des moyens de transports écologiques ou au moins qui peuvent contribuer à diminuer la quantité de gaz à effet de serre: transports en commun, covoiturage, voitures, vélos et scooters électriques. Mais, dans la mesure du possible, l'idéal reste le vélo et la marche à pied.

 

AU NIVEAU DE LA CONSOMMATION

 

L'alimentation d'aujourd'hui est corrompue. Nous mangeons trop et nous mangeons mal. Conséquemment, nous avons des maladies diverses, de l'obésité..., alors que plus d'un milliard de personnes sur Terre se battent pour survivre, faute de nourriture, et que la population mondiale continue d'augmenter à une vitesse effrayante. En Haïti, des enfants grimpent des collines de détritus pour trouver de quoi manger. 1 personne meurt de faim et de soif toutes les 5 secondes, alors que nous nous empiffrons inutilement, et que l'argent que nous dépensons pour cet excès de nourriture pourrait servir efficacement à nourrir le Tiers-Monde.

En outre, ai-je dit, nous mangeons mal. Nos aliments contiennent des produits chimiques divers comme des pesticides, des insecticides, du plomb, du mercure... Dans certaines fermes, des poulets atteignent leur poids adulte en 6 mois alors qu'il leur faut normalement 2 ans! Les animaux sont très souvent élevés en batterie ( des sortes de cages dans lesquelles ils ne peuvent même pas se retourner ), même si ce type de maltraitance animale est de plus en plus stigmatisé par les mouvements écologiques.

 

  • Consommer biologique. L'agriculture biologique ne représente à ce jour que 2% de l'agriculture mondiale. Le cahier des charges de l'agriculture biologique est très strict et des contrôles-surprise ( comme à l'école ) sont fréquemment effectués afin d'éviter les fraudes. Pour porter le label AB ou Ecocert, il faut que 95% au moins des élments qui entrent dans la composition du produit soient d'origine biologique. Aucun produit chimique, aucun insecticide ne sont autorisés, et si les produits chimiques utilisés par un agriculteur non-biologique en viennent, avec le vent, à polluer au-delà des 95% autorisés une culture biologique, celle-ci perd son label et se voit reclassée parmi les aliments traités chimiquement. Quant à la différence de prix avec les produits issus de l'agriculture non-biologique, elle se situe dans la qualité des aliments et l'apport supplémentaire en nutriments qu'apportent les produits biologiques.

  • Un autre mode de consommation louable est d'acheter des produits issus du commerce équitable ( très souvent biologiques, d'ailleurs ). Le commerce équitable a pour but d'aider les travailleurs pauvres en achetant des produits issus de leurs cultures, afin de permettre au commerce mondial un meilleur équilibre et faire mentir ainsi l'équation « tout pour les riches, rien pour les pauvres ». Si leurs aliments ne sont pas toujours biologiques, ils sont cependant respectueux de la nature parce qu'ils contribuent au développement durable, c'est-à-dire qu'ils visent à nourrir les hommes d'aujourd'hui sans pour autant gaspiller les ressources naturelles qui devront nourrir ceux de demain. Le label le plus connu à ce jour est le label « Max Havelaar ».

  • Un nouveau logo certifiant l'origine biologique d'un produit apparaîtra d'ici à juillet 2010:

     

     

  •  

     

     

    Pour toute informations supplémentaire sur ledit logo, http://ec.europa.eu/agriculture/organic/logo/index_fr.htm

  

 

Mps

 

     

  • Achetez certains de vos aliments dans des AMAP ( Association pour le Maintien de l'Agriculture Paysanne). Le principe est simple: le consommateur s'engage 6 mois à l'avance à acheter telle quantité de produits à tel prix auprès d'un producteur. Cela permet d'éviter le gaspillage et de consommer des aliments de saison ( ce qui contribue également à l'entretien de la planète ). de plus, les aliments sont d'origine biologique, ce qui ne gâche rien à l'affaire.

  • Constituez votre jardin biologique: il existe un certain nombre de techniques agricoles biologiques qui qui vont plus loin que les conditions énumérées dans le cahier des charges de l'agriculture biologique: on a par exemple la bio-dynamie , élaborée par Rudolf Steiner, ou l'agriculture sauvage, naturelle imaginée par monsieur Fukuoka et qui a aboli le labourage, l'élimination des mauvaises herbes...

  Contre la souffrance animale

 

    - Refusez d'acheter de la viande et du poisson non-biologiques, ou au moins ( mais vraiment en dernier recours!) issus de fermes qui mettent les animaux en batterie ( c'est-à-dire à peu près toutes les entreprises qui ne mentionnent pas sur leurs produits que l'animal a été élevé en plein air ).

    - L'idéal est bien sûr de devenir végétarien et de manger bio, le cahier des charges de l'agriculture biologique exigeant qu'aucun animal ne soit maltraité d'aucune manière. De surcroît, la fabrication d'un kilo de viande demande plusieurs kilos de végétaux et plusieurs dizaines de litres d'eau, de quoi nourrir la planète si tout le monde devenait végétarien! En plus, le végétarisme limite les risques de cancers et d'AVC!

    - Evitez à vous et à vos enfants tout spectacle mettant en scène des animaux, comme les corridas ou les cirques.

    - N'achetez plus de produits fabriqués suite à des expérimentations animales.

    - Signez des pétitions pour arrêter les massacres d'animaux.

    - N'achetez plus de vêtements conçus à partir de fourrure ou de peaux d'animaux.

    - Rejoignez des associations de protection des animaux ( SPA, association Stéphane Lamart... ).

    - Arrêtez de pêcher ou de chasser.

    - N'achetez plus de foie gras ou d'animaux vendus vivants ( tourteaux, huîtres, moules, homards...) .

    - N'OUBLIEZ JAMAIS QU'UN ANIMAL EST SENSIBLE PHYSIQUEMENT ET EMOTIONNELLEMENT.

 

+ Pour ceux qui veulent agir en collectivité, un calendrier d'actions écologiques sur ce site  

 

                                                       ---------------------------------------------------------------------------------------------------

  Il existe d'autres solutions pour préserver la nature et l'homme. Ce sont là les principales. Mais la base, l'essence de toutes ces solutions se résument à une seule chose: comprendre la nature pour vivre au plus près d'elle, en harmonie avec elle. Vivre en harmonie avec la nature signifie vivre selon ses règles à elle, non selon les nôtres que vous voudrions lui imposer ( ce qui est impossible ). Observons les animaux, leur manière d'utiliser la nature, de perpétuer leurs espèces sans nuire jamais aux autres espèces et sans jamais tomber dans la surpopulation. Comprenons la fragilité de la nature, comprenons qu'un degré de plus en moyenne à la surface de la planète peut décimer en quleques années des milliers d'espèces, élever le niveau des océans, assoiffer des populations entières.

A titre d'information, il existe 5 types d'énergies renouvelables:

   1) L'énergie solaire. L'utilisation de l'énergie solaire via des panneaux photovoltaïques permet de se chauffer naturellement.

   2) L'énergie éolienne permet de produire de l'électricité grâce à la force du vent. Il existe de petites éoliennes à moins de 1000 euros à installer chez soi.

   3) L'énergie géothermique: c'est l'énergie puisée dans les sous-sols de la Terre.

   4) L'énergie des rivières, qui sert notamment à alimenter les turbines des barrages.

   5) La biomasse: C'est le poids total de toutes ls matières organiques de la planète. La technologie moderne permet de transformer ces matières oraganiques en énergie. c'est ainsi que l'on peut transformer des excréments de porc en méthane, afin de se chauffer et de cuire des aliments. C'est ainsi également que l'on peut produire un "biodiésel" à partir du jus contenu dans les noix de coco... 

                        

                                                              

Conclusion: En comprenant la nature, nous aimons la nature. En comprenant la nature, l'homme comprend l'homme. En aimant la nature, vous saurez immédiatement ce qu'il vous convient de faire pour la respecter et pour vous respecter. Comme le dit le maître zen Thich Naht Hanh:

La compréhension est l'essence de l'amour. Si l'on ne peut pas comprendre, l'on ne peut pas aimer. (Thich Nhat Hanh, Vivre en pleine conscience ).

 

 

                       ... Et pour les plantes et les fleurs, il existe désormais un label, le label MPS ci-après et qui garantit que la production de ces plantes a exigé une réduction des émissions de gaz à effet de serre ( cf le document relatif au label MPS ).

 

ARTICLES CONNEXES

Toute la catégorie "sauver l'homme

 

 

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×