Sagesse de l'écologie



  La sagesse n'est rien d'autre que du bon sens: c'est agir de manière sensée, c'est aller auss dans le bon sens, celui de la nature, de sa nature. Si l'on songe aux gestes les plus écologiques, nous réalisons qu'ils miment plus ou moins la nature. Nous gestes écologiques sont plus ou moins proches des « gestes » de la nature, et plus ils le seront, plus nos gestes écologiques seront sages, c'est-à-dire bons et justes. Voici quelques exemples:

COMPOSTER: ce n'est rien d'autre que laisser la terre et certains insectes opérer un travail de décomposition des aliments, en vue d'obtenir une matière, le compost, réutilisable naturellement. La nature procède ainsi avec les feuilles mortes, les excréments animaux, l'eau... la nature se recylce en permanence. Pour info: 1 kilo de déchets organiques permet la formation de 300g de compost.
ECONOMISER L'EAU: ce n'est pas encore imiter la nature, mais ça s'en approche. En effet, la nature n'économise pas l'eau, elle la recycle en permanence. L'eau de mer ou de rivière devient nuage, qui devient pluie, qui devient de nouveau rivière, lac, mer (y compris les eaux souterraines). L'acte écologique idéal est celui donc qui n'économise pas l'eau, mais la recycle. Un geste très simple: au lieu de traîner sous la douche ou de prendre un bain, prenez une douche rapide: c'est plus de 150 litres d'eau potable économisés!
CONSOMMER BIO: ce n'est rien d'autre que consommer une alimentation qui s'approche de la qualité nutritionnelle des aliments qu'on trouve dans la nature. Bien sûr on n'y est pas encore, et même les aliments sauvages sont sont contaminés par la pollution. Quant on pense que les pesticides qui aspergent vos aliments, non seulement sont très susceptibles de vous donner un cancer, mais qu'en plus ils vont polluer les mers dans lesquelles vous allez vous baigner pendant les vacances...!
PROTEGER LES ANIMAUX ET L'ENVIRONNEMENT: ce n'est rien d'autre que vivre avec la nature, et non contre elle. La nature a fait en sorte que chaque espèce animale ou végétale survive (à l'exception de quelques très rares qui disparaissent parfois) malgré la « concurrence »: la baleine donne naissance tout au plus à un petit tous les deux ans, alors que le krill, petite crevette dont elle se nourrit, produit jusqu'à 10 000 oeufs à chaque saison de ponte, nombre qui est nécessaire pour l'espèce survive à la voracité des baleines (qui en consomme plusieurs tonnes par jour).
  Protéger les animaux, c'est donc respecter l'équilibre naturel, ne pas réduire le nombre d'individus d'une espèce animale ou végétale (par la pêche, la chasse, la pollution...) ou au contraire propager une espèce (en la faisant migrer dans une région où elle n'aurait pu se rendre par elle-même...). 

ATTENTION:      Beaucoup d'autres exemples pourraient démontrer qu'être sage en matière d'écologie,            
                        c'est agir selon les lois de la nature, selon son ordre. Qu'on ne demande donc pas à tel
                        ou tel écologiste ce qu'il faut faire pour la nature: il suffit d'observer un peu comment
                        elle fonctionne, et de réaliser les gestes qui l'imitent et permettent d'obtenir les mêmes
                        résultats que ce que produit la nature.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×