Les métaux


Définition : On appelle métal tout produit chimique de nature minérale et dont la propriété est d'être conducteur d'électricité.

  La plupart des métaux ne sont toxiques pour l'organisme que s'ils sont sont absorbés en quantité supérieure à ses besoins naturels. L'alimentation industrielle, les produits technologiques... contiennent des métaux en quantité importante, ce qui a des effets nuisibles pour le corps et pour l'environnement, où ils sont jetés.
  C'est ainsi que le plomb ou le mercure, dits « métaux lourds », sont très toxiques pour le corps et très nuisibles à l'environnement à forte dose. Il en va de même pour le manganèse qui, à dose « naturelle », est en revanche très bénéfique à notre santé...

Quand ingérons-nous une quantité de métaux supérieure aux besoins naturels de notre organisme ? Lorsque nous fumons ou absorbons la fumée (mercure, cadmium, polonium) ; dans les usines métallurgiques (zinc notamment) ; dans des additifs alimentaires ou des cosmétiques ; dans le papier d'aluminium, s'il est mis au contact d'aliments acides (tomate, citron...).


Quelques maladies dûes à l'inhalation ou l'ingestion de métaux en trop grande quantité :
L'aluminium produit de l'asthme ou peut générer la maladie d'Alzheimer s'il n'est pas utilisé avec prudence.
  Le cadmium peut former des cancers, des pneumonies, des fractures des os, des cancers et même des désordres psychologiques.
  Le chrome est un allergisant.
  Le colbat peut générer des inflammations des voies respiratoires.
  Le cuivre génère des anémies et des cirrhoses. Il provoque aussi des irritations des voies respiratoires.
  Le manganèse génère des troubles rénaux.
  Le plomb génère le saturnisme (intoxications pouvant provoquer par la suite, à titre d'exemples, des cancers, des anémies, ou rendre stérile).
  Le thallium provoque des troubles gastro-intestinaux.

À travers quoi absorbe-t-on ces métaux au-delà du seuil autorisé par le corps ?
  L'aluminium : Dans certains cosmétiques (crèmes, maquillants, anti-transpirants), certains additifs alimentaires (colorants alimentaires, bâtiments, ustensiles de cuisine, appareils, miroirs).
  Le cadmium : dans les pesticides et les engrais, dans la fumée de cigarette,
  Le chrome : dans les déchets industriels, dans certains sédiments.   Le cobalt : certains crustacés bivalves, s'ils sont consommés en quantité trop importante.
  Le cuivre : dans certains aliments consommés en quantité trop importante (céréales complètes,  abats, coquillages, noix...), les porcs (à cause des compléments alimentaires à base de cuivre qui leur sont administrés), les moûts de raisin, la bouillie bordelaise (remède contre le mildiou, maladie qui attaque les plants de tomate, devigne et de pomme de terre).
  Le manganèse : dans les alliages (acier, aluminium, bronze), les piles électriques, les engrais, et dans certains aliments si l'on en consomme de trop (céréales complètes, soja, avocat, haricots verts, épinards, noix, huile d'olive, jaunes d'oeufs, huîtres, thé, herbes de provence).
  Le plomb : dans les batteries des véhicules motorisés, dans l'essence, dans les cigarettes, dans divers objets de construction (tuyaux, revêtements...), dans l'eau (si les tuyaux de la maison sont en plomb...)...
  Le thallium : dans certains insecticides.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×