L'ours

 

Ancêtre des miacidés, petits mammifères disparus il y a 40 millions d'années, l'ours peut peser de 10 kgs ( pour certaines femelles de l'ours des cocotiers ) à plus de 700 kgs pour l'ours polaire. Les ours n'hibernent pas, contrairement aux idées reçues, bien qu'ils passent l'hiver dans une tanière, après s'être fait d'importantes réserves de graisses. Mais leur température interne ne descend pas aussi bas que celle des marmottes par exemple, et ils peuvent, en cas de redoux durant la saison froide, sortir de leur abri.

Autre idée reçue erronée: les ours, s'ils mangent évidemment de la viande, sont, à l'exception de l'ours blanc ou polaire, qui n'a pas vraiment le choix, plutôt enclins à manger des végétaux ( baies, plantes, graines ). Ils sont donc omnivores, ce qui est peut être l'une des raisons pour lesquelles les hommes les ont si souvent rapprochés d'eux-mêmes.

 

 

Les menaces qui pèsent sur l'ours

 

L'OURS NOIR D'ASIE:  D'une longueur maximale de 2 mètres, celui qu'on nomme aussi l'ours à collier est menacé par le braconnage et la déforestation. Son avenir est donc incertain, en plus du fait que certains hommes les capturent à l'occasion afin de les dresser et de les exhiber devant une foule friande de ce genre de spectacle.

 

L'OURS DES COCOTIERS ( ou OURS A MIEL, OURS MALAIS ): Le plus petit ours du monde ne pèse que 65 kgs au maximum et est menacé par le braconnage et par la destruction de plus en plus importante de son habitat. En outre, retiré à sa liberté, il sert parfois d'animal de compagnie.

 

L'OURS NOIR D'AMERIQUE: Victime du braconnage, l'ours baribal a longtemps été tué pour sa peau qui servait à confectionner les chapeaux de la couronne britannique ( à ce sujet le ministère de la défense britannique envisageait en 2008 de remplacer la peau d'ours par du cuir synthétique, mais j'ignore si ce projet a été mis en place depuis ). Par ailleurs, la pharmacopée asiatique recours au braconnage pour les pattes ou la bile de cet ours décidément très convoité.

 

L'OURS BRUN: animal très connu de près de 3 mètres de long et qu'on trouve principalement au Canada, en Alaska et en Europe du nord et de l'est, a commencé à poser problème à l'homme quand apparut l'agriculture et que les fermes agricoles furent étendues. L'homme remporta cette guerre pour le territoire et l'ours fut chassé, expulsé vers des terres encore inexploitées par son vainqueur.

 

L'OURS POLAIRE: Le plus gros ours du monde ( 2m60 pour 700 kgs, le plus gros ayant affiché 1002 kgs sur la balance ) fut longtemps la victime systématique de chasseurs de baleine, qui le tuait pour sa peau. C'est aujourd'hui le réchauffement climatique qui, en brisant la banquise et faisant fondre la glace, bouleverse le territoire de l'ours blanc et rend sa chasse beaucoup plus difficile.

 

L'OURS LIPPU: Vivant principalement e Inde, cet animal de moins de deux mètres pour moins de 150 kgs est en danger d'extinction, victime de la cruauté des hommes qui capturent ces animaux, les exhibent et les torturent. Leur population diminue sans cesse et il ne restait en 1997 que 7000 à 10 000 membres. Son espèce est classée « vulnérable » par l'UICN.

ARTICLE CONNEXE

Disparition des espèces

2 votes. Moyenne 2.50 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×