Lexique

ADN: Acide désoxyribonucléique. L'ADN est la molécule de la vie. Il est constitué des gènes, eux -mêmes constitués de milliers de nucléotides. Les OGM sont créés à partir d'une manipulation de l'ADN d'un être vivant.  

 

Adventice: plante qui pousse en dehors des terrains où on la trouve habituellement. Une plante adventice est ce que les agriculteurs appellent une mauvaise herbe, mais qui n'est mauvaise herbe que pour les techniques agricoles actuelles. La plupart des plantes adventices sont en effet comestibles ou présentent des vertus médicinales.   

  

Agrocarburants: Tous les types de carburants issus de la biomasse. Synonyme: biocarburants.

 

  

Algues vertes: ces algues, qui sont sans danger en soi mais dont l'odeur est désagréable, vient de l'accumulation de matières riches en azote rejetées en mer (engrais chimiques, excréments issus des élevages (porcs notamment), eaux usées des villes). En effet, les algues se nourrissent beaucoup d'azote, et la quantité d'azote augmentant, les algues vertes prolifèrent.

 

article-algues.jpg

 

 

 

Anastomosé: se dit d'un cours d'eau qui, parvenu au sein d'une vallée, se divise en de nombreux bras.

 

 

 

L'Amazone, fleuve anastomosé

 

Anthropisation: ensemble des effets que produisent les activités humaines sur l'environnement. 

 

Aurore boréale ou australe: Le soleil émet un vent qui souffle à plus de 6 millions de km/h. Ce vent, composé de très fines particules, atteint la Terre mais il reste imperceptible du fait de sa « légèreté ». Cependant il est visible lorsqu'il entre en contact avec la haute atmosphère polaire. Cette manifestation du vent solaire, c'est l'aurore polaire (boréale au pôle nord, australe au sud).

janc-004.jpg

Autoécologie: 1) ensemble des exigences d'une espèce d'arbre donnée ( besoin en lumière, tolérance au calcaire... ).

                        2) Etude des relations entre les êtres vivants et leur milieu. L'auto-écologie étudie autant la nature, la physiologie des êtres vivants ( on parle alors d'écophysiologie ) que les populations qu'ils forment.

 

Banquise: mer gelée. Son épaisseur dépasse rareemnt 3 mètres d'épaisseur.

 Désolidification de la banquise

 

Bassin versant: Espace, secteur géographique qui collecte les eaux permettant d'alimenter un lac ou un cours d'eau. Il est délimité par ce qu'on appelle la ligne de partage des eaux, au-delà de laquelle les eaux sont collectées pour alimenter d'autres lacs ou cours d'eau. Le bassin versant de l'Amazone par exemple fait 13 fois la surface de la France. C'est le plus vaste du monde.

 Bassin versant de l'Amazone

 

Biocénose: ensemble des êtres vivants occupant un milieu, le biotope. Le biotope et la biocénose forment l'écosystème.

 

Biodiversité: Ensemble des différentes espèces ( minérales, végétales, animales, homme ) qui vivent sur la planète et des rapports qui les lient entre eux ( par la chaîne alimentaire ...).

 

Biomasse: énergie tirée de toute matière végétale ou animale en décomposition.

 

Biosphère: milieu, environnement naturel comprenant toutes les espèces vivantes qui s'y développent.

 

Biotope: environnement permettant le développement d'espèces végétales et animales. Avec la biocénose, le biotope forment l'écosystème.

 

Calotte glaciaire: grand glacier de dimension inférieure à 50 000 km² ( cf Inlandsis ).

 

Chimère: C'est le vrai nom des produits génétiquement modifiés, c'est-à-dire des organismes dans lesquels on a introduit des gènes d'autres organismes. Le terme "OGM" n'est donc pas approprié et désigne, officiellement, des variétés de fruits, de légumes ou d'animaux qui ont simplement été croisés.

 

Climato-sceptique: Personne qui remet en cause, non pas le réchauffement climatique, mais l'idée que l'homme en porte la responsabilité. 

 

Confluence: Lieu de rencontre de deux cours d'eau.

 Point de confluence du Missouri et du Mississipi, Etats-Unis.

  

Crue: augmentation du débit d'un cours d'eau. Les crues varient selon le type de régime auquel est soumis le cours d'eau ( cf Des rivières et des fleuves ).

 

Débit: quantité d'eau, mesurée en mètres cubes, déversée par un cours d'eau en une seconde. Le record appartient de loin à l'Amazone, dont le débit est de 190 000 mètres cubes d'eaux par seconde.

 

Développement durable: concept selon lequel la croissance économique doit prendre en compte le respect de l'environnement.

 

Ecophysiologie: Etude de la physiologie des organismes vivants.

 

Eco-quartier: aménagement urbain exploitant toutes les technologies et ressources respectueuses de l'environnement, afin de promouvoir le développement durable et de réduire l'empreinte écologique de l'homme sur son environnement.

 

Ecosystème: biotope + biocénose, c'est-à-dire l'ensemble des espèces vivantes évoluant dans un milieu donné.

 

Edaphiques ( facteurs ~ ): influence du sol sur la croissance de la végétation. Les facteurs édaphiques concernent la qualité de l'humus, la porosité du sol, sa texture ( sableuse, argileuse... ), sa profondeur ainsi que les organismes qui peuplent le sol.

 

Effet de serre: La chaleur émise par le soleil est partiellement retenue par l'atmosphère terrestre, afin de maintenir la terre à une certaine température. C'est l'effet de serre. Les activités humaines émettent dans l'atmosphère une quantité importante de CO2, ce qui a pour effet d'accroître l'effet de serre, et donc la température au sol.

  L'effet de serre en 6 étapes

 

Empreinte écologique: l'homme a besoin d'une certaine superficie de terre pour cultiver, se nourrir, déposer ses déchet, ou pour n'importe quelle autre activité exploitant l'environnement. L'empreinte écologique, c'est la superficie nécessaire à l'homme pour satisfaire tous ces besoins. Actuellement, la croissance économique fait que l'homme, pour avoir suffisamment de place pour ses activités, aurait besoin de deux fois la superficie de la Terre. Il doit donc considérablement réduire son empreinte écologique s'il veut survivre en tant qu'espèce.

 

Énergie fossile: énergie conservée dans la roche sédimentaire, c'est-à-dire une roche formée par la fossilisation de débris végétaux ou minéraux.

 

Énergie géothermique: le «ventre» de la Terre produit de la chaleur. L'énergie géothermique est l'énergie tirée de cette chaleur du sous-sol.

 

Énergie éolienne: énergie directement tirée du vent grâce à des appareils appelés éoliennes.  

 

Epiphytes ( plantes ~ ): plantes se développant sur d'autres plantes. Les plantes épiphytes se trouvent essentiellement dans les forêts tropicales.

 Plante épiphyte

 

Erosion: usure et transformation du relief créé par un élément extérieur (eau, êtres vivants, lave.. ).

 

Eutrophisation: modification ou altération du milieu aquatique.

 

FAO: Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture. Créée en 1945, la FAO est à la fois une source d'informations sur l'agriculture et l'alimentation en général, et une organisation de lutte contre la faim dans le monde.

 

Faune anécique: constituée des vers de terre et des lombrics, la faune anécique est la faune qui permet de mélanger l'argile en provenance de la profondeur des sols, avec l'humus fabriqué à la surface du sol. C'est de ce mélange que naît la terre.

 

Faune endogée: c'est la faune qui vit dans les profondeurs du sol et qui se nourrit des racines mortes. Sans cette faune, les racines mortes s'accumuleraient dans les sols et les étoufferaient.

 

Faune épigée: c'est l'ensemble des insectes (cloportes, fourmis, acariens, certains vers...) qui vivent à la surface du sol et qui se nourrissent des feuilles et des branches des arbres tombées aux sol. La faune épigée joue un rôle essentiel dans le cycle de la nature, car elle permet de décomposer ces déchets végétaux afin que les champignons, ensuite, les transforment en humus.

 

Forêt: écosystème dont la densité minimale du couvert d'arbres doit représenter 10% au moins du couvert végétal total, avec en plus une faune, une flore et un sol naturel.

 

Gène: élément constituant de l'ADN et qui détermine un caractère donné.  

 

Génie génétique: ensemble des techniques permettant des manipulations de l'ADN.

 

Génome: ensemble des gènes propres à un individu.

 

Glaciation ( ou période glaciaire ): période de refroidissement climatique.

 

Gradient thermique: altitude au-delà de laquelle la neige ne fond plus.

 

Humus: résidu d'une plante morte qui, en se dégradant, assure la fertilisation de la terre.

 

Hydrocarbures: composés organiques contenant de l'hydrogène et du carbone. Dans le langage écologique, le terme «hydrocarbure» fait généralement référence au pétrole, au charbon et au gaz naturel.

 

Huile de palme: huile végétale issue du palmier à huile, l'éleis. Massivement utilisée dans la fabrication de produits alimentaires ou cosmétiques, la culture de l'élois est telle aujourd'hui qu'elle présente de nombreux désavantages: la culture de l'élois implique une très forte déforestation, puisque la plantation de ces arbres nécessite une déforestation massive des forêts anciennes. La faune en est alors très affectée  ( l'orang-outan est devenu l'emblème de la destruction massive des forêts anciennes ) et les entreprises poussent certaines populations autochtones à l'exode afin de cultiver leurs palmeraies. 

 

Inlandsis: immense glacier situé au niveau de la mer, voire en-deça.

 

Lentique: qualifie les eaux stagnantes comme les étangs ou les lacs. Ce terme s'oppose à celui de lotique, qui qualifie les eaux courantes comme les rivières ou les fleuves.

 

Lotique: qualifie les eaux courantes, commes les rivières ou les fleuves. Ce terme s'oppose à celui de lentique, qui désigne les eaux stagnantes comme les étangs ou les lacs.

 

Nappes phréatiques: couche de terrain qui recueille une nappe d'eau potentiellement potable. Les nappes phréatiques sont très sensibles à la pollution.

 

Névéification: processus de durcissement des couches inférieures de neige. Ce durcissement donne progressivement naissance aux glaciers.

 

OGM: Organisme Génétiquement Modifié suite à une manipulation de son patrimoine génétique. Toutefois, ce terme est inapproprié et est appelé, en génétique, chimère. Cf Chimère

 

Panneau photovoltaïque: dit aussi panneau solaire. Il s'agit d'un mécanisme qui récupère une partie du rayonnement solaire pour le transformer en énergie thermique, en chaleur.

 

PCB: dérivés chimiques fortement toxiques pour l'environnement et possédant des propriétés cancérigènes. Certaines industries les utilisent pour l'élevage de poissons tels que la sardine, le bar ou le maquereau.

 

Pétrole: énergie fossile issue des plantes anciennes qui se sont accumulées pendant des millions d'années dans les sous-sols et les fonds océaniques.

 

Phosphonates: composés peu biodégradables et altérant la qualité du milieu aquatique.

 

Phtalates: éléments constitutifs de la matière plastique, qui auraient des propriétés cancérigènes. 

 

Photosynthèse: phénomène par lequel les plantes absorbent le carbone contenu dans la lumière du soleil afin de fabriquer leurs tiges... pour rejeter ensuite l'oxygène nécessaire aux animaux et aux hommes.

 Processus de photosynthèse

 

 

Pile à hydrogène (dite aussi à combustible): piles qui fabriquent de l'électricité à partir de combustibles riches en hydrogène (hydrogène gazeux, pétrole, gaz naturel), mais en ne rejetant que de l'eau. Employé dans les années 60 pour l'aérospatial, ce processus est trop aujourd'hui trop onéreux pour être utilisé pour la vie quotidienne.

  

Plasticité biologique: capacité d'adaptation des être vivants à leur environnement.

 

Plastique: matériau fabriqué à partir d'un polymère (ensemble de grosses molécules) dérivé du pétrole. 

 

Pluies acides: lorsque la pluie transporte avec elle certains polluants comme ceux libérés par les usines, elle devient acide et dangereuse pour les forêts (de résineux notamment: sapins, pins, mélèzes...) et les lacs, étangs. Même les pierres des bâtiments sont rongées par ces pluies acides.

 

Principe de précaution: le principe de précaution consiste, pour les autorités publiques, à adopter des mesures provisoires pour éviter un dommage éventuel, et mesurer les risques encourus par ce dommage éventuel, en s'appuyant sur la recherche scientifique.

 

Réseaux trophiques: ensemble des chaînes alimentaires ( c'est-à-dire des liens alimentaires qui unissent les prédateurs et leurs proies ) d'un écosystème.

 

Révolution verte: mécanisation et industrialisation des techniques agricoles, favorisant ainsi l'émergeance de l'élevage et de la culture intensifs et l'augmentation de la production.

 

Roche mère: c'est la partie la plus superficielle de la croûte terrestre, qui se situe en moyenne à une centaine de mètres sous al surface du sol. La roche mère peut être observée dans certaines grottes souterraines.

 

Station: facteurs climatiques et édaphiques ( = facteurs du sol ) déterminant la nature de la végétation.

 

Subduction: phénomène par lequel le fond d'un océan ( le « plancher » ) plonge sous un continent, modifiant ainsi le relief continental et provoquant des tremblements de terre.

 

 

Phénomène de subduction

 

Synécologie: étude de la structure et du fonctionnement des écosystèmes, mais qui peut s'étendre à la recherche de la biosphère elle-même.

 

Sylviculture: activité visant à entretenir et à cultiver les forêts.  

 

Transgenèse: ensemble des procédés permettant de transférer un gène dans un organisme receveur.

 

Transgénique: organisme recevant le gène d'un autre organisme.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×