Le mécanisme du sol

Le mécanisme du sol

Comment fonctionne un sol ?

  1) L'arbre fait tomber ses feuilles et certaines de ses branches.

  2) La faune épigée (c'est-à-dire l'ensemble des petits animaux vivant à la surface des sols et se nourrissant  d'éléments végétaux tombés des arbres : fourmis, cloportes, acariens, certains vers...) se charge de recycler ses déchets organiques en les réduisant à de très fines particules.

   3) Une fois que la faune épigée a effectué ce travail, elle cède la place à certains champignons, qui vont se charger de transformer ces particules en humus.

   4)  L'arbre quant à lui veille à développer certaines de ses racines, non dans la profondeur du sol, mais parallèlement au sol. Pourquoi ? Parce que, une fois que l'humus a été formé par les champignons durant l'automne et l'hiver, un autre acteur de la forêt intervient : les bactéries. Dans la grande usine de la forêt, les bactéries sont chargées de transformer l'humus en minéraux (et donc, en nitrate et en phosphore, éléments indispensables à la survie de l'arbre).

   5) L'humus une fois minéralisé, est récupéré au printemps par les racines horizontales des arbres.

   6)  Les racines de l'arbre ayant récupéré tout le nitrate et le phosphore, vont ensuite envoyer ces éléments vers les hauteurs de l'arbres, ses frondaisons.

   7) Le cycle reprend ensuite: l'arbre fait tomber ses feuilles et ses branches...

 

   ... Et dans les profondeurs du sol?

  Nous avons parlé des racines verticales de l'arbre. L'arbre possède aussi un système de racines vertical: les racines des arbres peuvent descendre jusqu'à 150 mètres dans les profondeurs de la terre, pour atteindre ce qu'on appelle la roche mère, c'est-à-dire la partie la plus superficielle de l'écorce terrestre.

   Les racines de l'arbre absorbent les éléments nutritifs de l'eau de pluie, puis relâchent le reste dans la nappe phréatique, qui est située donc à plusieurs dizaines de mètres en profondeur, au niveau de la roche mère. L'arbre est le seul à pouvoir remplir la nappe phréatique, il est donc essentiel.

  A ce niveau-là, la racine de l'arbre étant en contact avec la roche, elle va transformer peu à peu la roche en argile.

  Lorsque certaines racines d'arbres meurent, la faune endogée, qui vit donc dans les profondeurs du sol, va se nourrir de ces racines mortes.

  C'est alors que se forme une rencontre entre l'humus, à la surface, et l'argile, en profondeur. Cette rencontre, qui permet de fabriquer le sol, est rendue possible grâce à la faune anécique, c'est-à-dire la faune qui vit à l'intérieur des sols: vers de terre, lombrics... Cette faune est chargée de remonter l'argile et de la mélanger à l'humus du sol, ce qui constituera la terre. Ce sont donc les vers de terre et les lombrics qui fabriquent donc la terre.

 

   Cf aussi dans ce site: Divers > Films documentaires > Protéger les sols pour  préserver la biodiversité.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×